La sécurité et le service public

La sécurité publique reste au cœur des préoccupations de toutes nos communes. Même si la délinquance a baissé sans discontinuer depuis 2002, il convient de maintenir l’effort dans les zones les plus soumises à la pression, qu’il s’agisse de la lutte contre les cambriolages, les vols ou les dégradations.

Pour ce faire il est nécessaire de mener plusieurs actions (renforcement des effectifs, reconstruction des brigades, construction d’un nouveau commissariat) qui sont indispensables pour assurer l’attractivité de notre service public de sécurité publique auprès des militaires et des fonctionnaires de police.

Le service public, c’est également la présence de La Poste. Au-delà des traditionnels bureaux qui ne sont pas menacés, plusieurs formes de présence existent et aucun point de contact ne doit être supprimé à l’avenir. A l’heure où des crédits importants sont à juste titre débloqués pour les banlieues, les campagnes ne doivent pas être sacrifiées et perdre leurs services publics. C’est vrai pour tout ce qui touche à la sécurité, mais également à la santé.