Construction des Gendarmeries de REBAIS et VILLIERS-SAINT-GEORGES

alt La Communauté de communes du Provinois et le SIVU de Rebais se sont unis au sein du syndicat des Brie champenois et provinoise afin de construire les gendarmeries de Rebais et Villiers-Saint-Georges. Ce syndicat a été créé en juin dernier.
Cette décision a été prise pour faire face au désengagement du Conseil Général qui a abandonné la construction de ces deux brigades de gendarmerie, obligeant les élus locaux à prendre leur responsabilité.
Le jury de concours qui s’est réuni le lundi 20 octobre après midi à Provins a retenu le projet du cabinet KL Architectes.

Ces architectes ont présenté une esquisse qui a convaincu le jury. En effet, ce projet offre les meilleures réponses aux critères que le jury s’était fixé, notamment s’agissant de la qualité de la réponse au programme, de la qualité architecturale et de l’intégration au site ou encore de la qualité environnementale(isolation, récupération des eaux pluviales et utilisation des énergies renouvelables.

Plus précisément, le jury a apprécié :
. Une excellente insertion dans les deux sites,
. Les bâtiments s’inscrivent bien dans le tissu urbain de Rebais et Villiers avec des maisons de bourgs accolées qui rappellent, dans leur forme (maisons contiguës) et dans leur aspect extérieur (briques claires aux couleurs des enduits traditionnels de la Brie), les maisons de bourgs traditionnelles. Avec cependant un caractère résolument contemporain !
. Une implantation qui structure fortement les deux entrées de ville.

A Rebais comme à Villiers St Georges, la future gendarmerie se situera en entrée de ville. Il est donc primordial que cette implantation structure le mieux possible cette entrée de ville. Et le projet retenu le fait de façon très nette en implantant les bâtiments en façade sur la rue et en proposant un bâtiment administratif à fort marquage institutionnel.

Une excellente réponse au programme de la Gendarmerie avec l’assurance d’une vraie qualité de vie :
. le programme présenté par la Gendarmerie Nationale est parfaitement respecté. De plus, divers éléments concourront à la qualité de vie au sein de la caserne :
L’implantation du bâtiment administratif et des logements en continuité permet de dissocier très nettement le lieu de travail des lieux de vie,
. chaque logement disposera d’un garage couvert accessible par une courette commune à deux logements mais aussi d’une terrasse privative,
. les aménagements des espaces verts et des espaces communs sont très judicieusement disposés, vastes et de grande qualité.

Un projet résolument durable :
En toute logique, le jury a été particulièrement attentif :
. à la qualité de l’enveloppe des bâtiments (mieux on isole moins on consomme d’énergie) : double mur en briques,
. au système de chauffage - PAC aérotherme collective avec diffusion dans les planchers chauffants réversible pour rafraîchissement l’été. Une ventilation double flux à récupération d’énergie pour le bâtiment administratif et ventilation hygroréglable individuelle pour les logements,
. à la proposition de production de l’eau chaude sanitaire : avec l’énergie solaire
. à la réduction des surfaces imperméabilisées, à la réalisation des bassins d’infiltration des eaux pluviales traitées comme des éléments de paysage et permettant donc d’allier environnement et qualité de vie.

La proposition de KL Architectes est la suivante :
- coût prévisionnel des travaux pour Rebais : 3 050 000€ HT pour le bâtiment et 338 991€ HT pour les aménagements extérieurs soit un total de 3 388 991€ HT,
- coût prévisionnel des travaux pour Villiers-Saint-Georges : 1 400 000€ HT pour le bâtiment et 179 272€ HT pour les aménagements extérieurs soit un total de 1 579 272€ HT,
- soit un coût pour les deux sites de 4 968 263€ HT.